samedi , juillet 13 2024

Réhabilitation de la zone industrielle de Gzenaya

Un projet de mise à niveau et de réhabilitation de la zone industrielle de Gzenaya, sera mis en oeuvre pour un coût de plus de 5 millions de dirhams, dans le cadre d’un partenariat entre le ministère du Commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la wilaya de Tanger (CCIST), l’association des industriels de la zone (AIZIG) et la société d’aménagement MedZ, dans le but d’améliorer les services de la zone et de renforcer son attractivité pour les investisseurs.

Située à l’entrée de la ville de Tanger, à proximité de l’aéroport international Ibn Batouta , face à la zone franche d’exportation (TFZ), la zone industrielle de Gueznaia comprend 1.299 lots dont 512 réservés à la petite et moyenne industrie (PMI). Elle devrait accueillir, à terme, plus de 500 entreprises et favoriser 30.000 à 35.000 emplois directs.
Ce projet concerne les première et deuxième tranches étalées sur 86 ha sur le total des 129 ha de la zone. Elle porte sur la réhabilitation, l’éclairage des voies intérieures et les espaces verts.
Le projet prévoit aussi la construction du siège de l’AIZIG (association des investisseurs de la zone industrielle de Gzenaya), pour un coût de près de 3 millions de dirham. Le bâtiment sera édifié sur trois niveaux d’une superficie totale de 900 m2, et comportera des espaces dédiés aux services généraux, à la formation, aux activités socioculturelles et aux services de proximité.
Pour le président de la CCIST, M. Omar Moro, ce projet a pour objectif fondamental l’encouragement des investissements dans cette zone créée en 1996 et qui pâtit de problèmes se rapportant à l’absence d’une société de gestion chargée du site et à la diversité des activités, allant de l’industrie lourde à l’artisanat en passant par le commercial et l’habitat.
Ce projet fait suite à une précédente opération de réhabilitation portant sur l’amélioration de la voierie et du réseau d’assainissement, rappelle M. Moro, soulignant que la création de l’AIZIG a permis de combler un vide en matière de gestion de la zone.
De son côté, le délégué du ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Noureddine El Azzaoui, a noté que le nouveau projet s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Pacte national pour l’émergence industrielle, qui prévoit la réalisation et la réhabilitation de zones d’activités économiques sur un rythme soutenu et à un niveau d’exigence élevé.
Le projet en question dont les travaux seront lancés début mars, aura un impact positif sur la zone et permettra à ses résidents d’évoluer dans un environnement professionnel, estime M. EL Azzaoui.

Check Also

Réunion avec Monsieur Zeki Guvercin Directeur des relations extérieur à la MUSIAD

  Une réunion s’est tenue, le 19 janvier 2017, à 16h00, au siège de l’AIZIG, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *